Catégories
Non classé

Foie gras : quelle alternative végétale choisir ?

Quand on est un grand naïf comme moi qui va aussi souvent à Paris qu’un clodo va à la douche, on pense que la seule alternative au foie gras est le Faux Gras vendu en épicerie bio (à Strasbourg chez Biocoop uniquement). Plus récemment, j’ai découvert le Veg’gras que distribue depuis peu l’Ère Végane : le Faux Gras étant composé de truffes à hauteur de 1% et ces dernières étant trouvées à l’aide de chiens (le spécisme utilitariste ultime), tout magasin végan un tant soi peu sérieux ne le présentera plus en rayons. C’est d’autant plus surprenant que le Faux Gras est conçu par GAIA, le L214 belge, et on peut se demander si qui que soit a prit la peine de les contacter pour leur demander la source des truffes avant de faire barrière contre le petit pâté. Il se peut que certains n’ont jamais réfléchi à consulter la liste des ingrédients et se sont laissés bernés par une mention 100% Végétal ; l’autre option, c’est qu’il existe un forum de discussion secret où l’on crache sur les carnistes et les omnivores (invitez-moi) et où tout le monde s’est rendu compte au même moment que si le Faux Gras est sans matière animale, il est à base de spécisme.

Sacrilège suprême, j’ai mangé par deux fois du Faux Gras : je ne suis donc plus végan. Vulgaire végétalien à la recherche de l’absolution par le substitut le plus parfait du foie gras, je reviens de la capitale les bras chargés de recettes différentes vendues grosso modo au même tarif (big up Aujourd’hui & Demain et Les Petites Pâtisseries raw & vegan). Place au test.

Faux Gras

Difficile de ne pas mentionner le Faux Gras car à bien des égards il reste la recette qui se rapproche le plus d’un foie gras, sans la cruauté que cela implique évidemment. Un petit tour sur Wikipédia nous apprend que le Faux Gras, commercialisé depuis 2009, est une « terrine végétale de fabrication allemande, produite de longue date par la société Tartex, aromatisée au champagne et aux truffes » (Source). Tout commence par l’emballage dans une petite boîte de conserve qui permet d’obtenir un beau bloc bien rond à sortir à l’emporte pièce. Le petit palet ressemble à s’y méprendre à du foie gras : couleur, texture, voire odeur, il est inégalé. Ci-dessous, ses ingrédients :

Levure alimentaire bio, eau, huile de coco, amidon de pomme de terre bio, pulpe de tomates bio, champagne bio (2 %), huile de tournesol bio, protéine de tournesol bio, sel marin, truffe bio (1 %), épices bio (0,18 %) : coriandre, cannelle et clou de girofle.

Le Faux Gras de GAIA

La mention Bio sur la truffe donne tout de même à réfléchir : on parle ici de truffes non sauvages, volontairement placées dans de la belle terre bio (si ça existe encore) et cultivées selon un cahier des charges exhaustif dans un endroit précis. À la récolte, des chiens sont-ils vraiment nécessaires pour retrouver le lopin de terre ? J’en doute. Bref.

Au goût, si ce n’est pas identique au produit animal (on la rappelle, issu de la stéatose hépatique), ça s’en rapproche grandement. De toute manière, le but n’est pas d’être un produit semblable :

Extrait de la FAQ du site officiel

Pour finir avec une dernière qualité du Faux Gras, comment ne pas mentionner son prix : 3/4€. C’est généralement moins cher que les produits ci-dessous. Il ne reste plus qu’à ajuster la recette et supprimer ces vilaines truffes et le tour est joué.

Veg’Gras

Désormais dans les rayons de L’Ère Végane, vous ne trouverez donc plus de Faux Gras. Camille Lamotte & Nadège Sapin ont optés pour le Veg’gras dont la recette et le goût diffèrent GRANDEMENT (c’est le moins qu’on puisse dire) du produit belge. Principalement composé de noix de cajou comme les fauxmages, d’huile de coco pour la texture, et de vin blanc et cognac pour les arômes, le Veg’gras peut aussi compter sur quelques épices. Développée dans les laboratoires de Senfas, l’alternative qui permet « aux adeptes du veggie d’allier la tradition à leurs valeurs » se présente dans un pot en verre de 140g ou 200g et se monnaie autour de 3,50 ou 4€. Les ingrédients ci-dessous :

Eau, noix de cajou*, huile de noix de coco*, vin blanc*, levure alimentaire*, farine de riz*, sel marin, cognac*, épices*. Allergènes : fruits à coques. Traces possibles de sésame. *Ingrédient issu de l’agriculture biologique.

Oui, c’est vraiment gras.

Contrairement au Faux Gras, le Veg’gras se tartine plutôt mal et est granuleux, mais il a l’avantage de présenter sous l’opercule une fine couche de graisse (l’huile de coco) qui n’est pas sans rappeler celle présente sur les foies gras. Une fois en bouche, le gras se dépose en fine pellicule sur la langue sous l’effet de la chaleur, ce qui n’est pas la plus agréable des sensations. Au goût, on est très éloigné du foie gras. Le plus agaçant reste encore le pot dans lequel est livré le Veg’gras : si on en était des mordus, on ne pourrait même pas en récupérer jusqu’à la dernière miette.

Le Joie Gras

Grand champion du nom d’alternative le plus cool au côté de Sans Foie Ni L’oie, le Joie Gras est conçu par la crèmerie végétale bio Jay & Joy à qui l’on doit de nombreux Fauxmages. On part ici sur un emballage recyclé et un palet de 100g avec une couleur rosé comme la peau d’un bébé.

Niveau consistance, on s’approche plus d’une mousse de canard que d’un foie gras dans l’imitation, mais même à ce niveau, c’est plutôt bluffant. Par contre au goût, rien de mémorable et j’ai dû l’accompagner de cornichons comme un vulgaire pâté de campagne. Ci-dessous, la liste des ingrédients :

Noix de cajou* 24%, eau, Jay nature de Jay & Joy*, huile de coco désodorisée*, levure maltée*, citron*, arrowroot*, tomates concentrées*, kappa carraghénane, vinaigre de cidre*, gousse d’ail*, sel de Guérande, quatre épices*, poivre noir*. *Ingrédient issu de l’agriculture biologique.

Le Joie Gras est vendu entre 4 et 5 euros dans certains Naturalia. Pour en trouver à Strasbourg évidemment, vous pouvez vous brosser.

Le Fwag’

Distribué exclusivement chez Les Petites Pâtisseries raw & vegan à Paris (timing de fou pour mes achats) la recette du Fwag’ a été conçue par Cécile Van Lith aka Betty Nu Food, traiteur végan depuis 2013. On se retrouve ici avec le plus petit des contenants de foie gras végétal mais également le mieux pensé puisqu’il s’agit d’un bocal en verre réutilisable, avec son joint.

Contrairement aux autres recettes qui font appel uniquement aux noix de cajou (en émulsion ici), Cécile a également choisi d’utiliser des châtaignes… et du cognac. Et ça se sent ! Vendu 6€ le pot, ça douille mais c’est ce qui se rapproche le plus d’un foie gras. Texture, couleur, odeur… On en est vraiment très proche. Je décerne donc la palme VegStra au Fwag, parce que c’est extra.

Sans Foie Ni L’oie

Développé par les désormais légendaires chefs derrière La Petite Frawmagerie de Clermont-Ferrand à qui l’on doit pléthore de frawmages (Le Doudou, La Vieille Croûte, Le Craw, etc.), l’alternative végétale Sans Foie Ni L’oie est commercialisée depuis le début 2017. Vendue en petit pot de 120g pour un coquet 8€90, la recette fait selon les commentaires des consommateurs la part belle au poivre… un peu trop même. La liste des courses ci-dessous :

Champignons*, beurre de cacao désodorisé*, noix de cajou*, huile de coco*, châtaignes*, eau filtrée, soja*, huile de noix*, échalotes*, poivre*, épices* et sel marin. *Ingrédient issu de l’agriculture biologique.

Le Sans Foie est très foncé et n’a pas franchement le goût d’un foie gras ni même de quoi que ce soit : avec le Veg’gras, c’est celui que j’apprécie le moins. Et en plus, il est cher.

Conclusion

Je n’ai plus d’argent et au lieu de chercher un substitut de foie gras à la con j’aurais dû tartiner du houmous sur du pain toasté à Noël.