Catégories
Compte-rendu

Compte-rendu : Comment sauver les animaux ?, Romain Espinosa (PUF, 2021)

Dans son ouvrage Romain Espinosa définit le rôle que s’est donné l’économie comme une science qui vise à améliorer la société. Après un premier chapitre appelant à dessiner les contours d’une économie de la condition animale, puis d’un deuxième rappelant l’ampleur de l’exploitation animale et les conditions de vie qui y sont liés, l’auteur passe en revue les différentes théories, de l’économie comportementale à l’économie expérimentale, qui peuvent nous permettre de comprendre pourquoi la population française, qui se dit majoritairement pour le bien-être animal ne met pas en accord ses actes avec ses valeurs : s’agit-il d’un problème de bien public ? De dissonance cognitive ? De réactance ou d’aversion à la perte ? De licence morale ou d’effet de warm-glow ? Faisant appel aux travaux de Daniel Kahneman et Amos Tversky, l’économiste applique le fonctionnement des deux modes de pensées mis en exergue par les auteurs à ce qu’il définissait dans le chapitre précédent comme « le paradoxe de l’exploitation animale ».

Le troisième chapitre (sur quatre) prend fin à la moitié du livre, donnant la plus grande place à la recherche de l’application de solutions, car comme le rappel Romain Espinosa en propos liminaires, la recherche scientifique n’est pas qu’un champ professionnel dans lequel le jeune chercheur s’engage pour s’offrir une carrière remarquable : on entre avant tout dans le monde académique dans l’espoir de changer le monde pour le meilleur. C’est là où la dimension programmatique de l’ouvrage se donne à voir : qui doit et comment agir ?

Cette partie passe en revue les outils à disposition des associations, des entreprises et de l’État. Des discours de sensibilisation à l’utilise du Parti Animaliste, de la portée et des limites des nudges en passant par les labels et la perspective optimiste que recèle la viande cultivée, ce quatrième chapitre est, à l’image de l’ensemble du livre, exigeant et exhaustif. C’est en conclusion qu’il devient engagé, Espinosa soulignant sans mal le pouvoir des lobbies de l’agriculture et de la chasse. Ceux-ci représentent selon lui « le plus grand défi que devront relever les animalistes » étant donnée « l’influence considérable [qu’ils ont] sur les décideurs publics. »

Parce que Comment sauver les animaux ? est le résultat de travaux de recherche académiques s’appuyant sur de nombreuses études, qu’il propose une lecture de l’exploitation animale à travers les théories économiques et qu’il offre, plus que des pistes, des solutions, il ne fait aucun doute qu’il fera date. Le travail de Romain Espinosa est à saluer et permet de souligner l’avènement d’une génération de chercheurs prenant à bras-le-corps la question animale.